Voici, pour tous ceux qui se posent la question de l'âge d'une carte Michelin, le "truc" qui permet de les dater avec précision.

Pour connaître la date d'édition d'une carte Michelin il faut toujours se fier aux références inscrites sur la carte et non aux différents codes figurant sur les couvertures, car il peut y avoir plusieurs années d'écart entre la date de fabrication de la carte et celle de la couverture. Le problème ne se posant plus à partir de 1958 ou carte et couverture ne font plus qu'un.

Sauf rares exceptions, la date est située dans le coin supérieur gauche de la carte sous le numéro de feuille.


Cette date n'existe que depuis 1923 avant il y a juste un numéro entre parenthèses qui donne le rang de l'édition (1 à 7 pour certaines).






De 1923 à 1935 le codage suivant est utilisé, 2 groupes de chiffres séparés par un tiret, exemple ci dessous : 3422-83




- Les deux premiers chiffres du premier groupe donnent l'année, 1934.
- Les 2 suivants le tirage (multiplier par 1 000), 22 = 22 000.
- Le premier du 2ème groupe donne le numéro d'édition : 8ème.
- Le dernier (3) donne le mois d'édition : mars

A partir de 1935 les 2 groupes sont inversés, exemple ci dessous : 119-3724





ce qui donne la 11è édition de septembre 1937 dont le tirage a été de 24000 exemplaires..

A partir de 1936 et 1937 voire 1938 pour certaines, toutes les éditions voient arriver l'année indiquée "en clair", les révisions dans une même année se distinguent par un numéro (2 à 4) rajouté sous l'année. Ci dessous : 3è édition de 1962






De 1937 à 1940 l'année est précédée de la mention "révisée en".
De 1940 à 1942 la mention devient "édition provisoire" mais n'est pas systématique. les 3 marquages coexistent.

En 1944 le millésime est souvent remplacé par le simple chiffre 4 ou 4S

A partir de 1956 un petit point est apposé après l'année pour indiquer des révisions mineures, ces points existent encore de nos jours. (à vos loupes ! il y en a parfois trois !) Enfin un peu avant 1970 (selon les numéros) il est appliqué un ordre logique pour numéroter les différentes éditions, cette chronologie est toujours utilisée. L'année inscrite en référence étant parfois différente de celle du "dépôt légal".


Etienne HOUDOY
Photos extraites de sa collection privée


Article paru dans l'Echange, le journal de l'ACGCM, distribué à tous les adhérents.